AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Pensez à lire ce sujet pour prendre connaissance de toutes les nouveautés. Pensez également à reposter vos scénarios avec le nouveau modèle ^^

Partagez | 
 

 all i want is to keep you safe from the cold • aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité



MessageSujet: all i want is to keep you safe from the cold • aidan   Mar 2 Avr - 12:09



all i want is to keep you safe from the cold
« Abi, dépêche toi, on va être en retard » Oui oui, elle a comprit, elle presse le pas. C'est pas facile de courir avec des escarpins tout de même, surtout quand on n'a pas l'habitude de courir avec des talons de dix centimètres de haut. Mais la voilà obligé de courir pour ne pas rater le taxi qui va s'éloigner d'ici peu de temps. Un "ouf" sort de ses lèvres quand finalement la porte se claque vers elle une fois installer sur la banquette arrière. Les voilà enfin en route et le parcourt du combattant prend bien vite court quand les bâtiments et lumières défilent sous ses yeux. Elle reste silencieuse et laisse ses amies papoter sur la soirée de rêve qu'elles vont vivre mais Abigail pense surtout à sa robe. Une belle robe simple, violine et noire, tombant sur ses jambes rehausser d'escarpins vernis de même couleur. Un décolleté présent mais pas trop vulgaire pour laisser simplement la joie d'imaginer ses formes. Un pendentif en force d'étoile qu'elle ne quitte jamais, ornant son cou et attirant l’œil sur ce même décolleté. Les épaules dénudées par la robe ne le restent malheureusement pas bien longtemps, laissant un petit gilet noir les recouvrir. Faudrait pas qu'elle attrape froid. Ho, et le plus important, un masque pour aller avec le thème de la soirée mais elle s'en moque un peu, elle n'a pas l'intention de le garder bien longtemps. En y repensant, le masque sert un peu à rien puisqu'elle possède des signes qui permettront à ceux la connaissant, de la reconnaitre immédiatement. En plus de son collier, il y a ses mèches roses. Une lubie, un envie de changement à la rentrée dernière quand elle a voulut changer de look pour avoir un air plus femme et moins gamine, et autant avouer que les mèches roses dans ses cheveux ondulées ont très bien fonctionné. C'est dix minutes après l'avoir pris que le taxi se gare non loin de la place où se tient le bal. Descendant en compagnie de ses amies, elle regarde la décoration avec un sourire et reste un peu sur place pour s'empeigner de la magique de la soirée. Malheureusement pour elle, il ne lui faudra pas plus de temps pour que ses amis s'échappent de son regard et qu'elle se retrouve toute seule au beau milieu d'un parking déjà remplit d'arrivants. Bon bah tant pis ! Elle avance, s'élance vers le buffet où elle prend une coupe de champagne. Elle a promit de ne pas trop boire, elle ne veut pas finir ivre à la fin de la soirée et finir au lit avec un inconnu, ou pire, avec quelqu'un qu'elle connait. Donc, juste une coupe, quelques amuses-gueules et elle s'avance vers la piste. Elle a beau être toute seule, ce n'est pas pour autant qu'elle ne profitera pas de la soirée.

« Salut beauté ! » Non mais c'est qui celui là ? Un mec, qu'elle n'a jamais vu, qui pu déjà l'alcool alors qu'il n'est même pas encore vingt-deux heures et qui ne garde pas l’anonymat puisque le masque n'est pas présent sur sa tête. Abigail s'est stoppé, le regardant avec un air totalement étrange dans le genre " tu veux quoi toi" et qui monte à quel point elle n'aime pas ce genre d'apostrophe. Beauté ? C'est sympa mais trop machiste pour elle alors elle hausse simplement les épaules et s'éloigne pour reprendre sa petite danse toute seule, toute sage. La coupe de champagne est vide depuis longtemps et elle n'est absolument pas ivre. Donc, évidement, pas moyen de se laisser avoir par un mec qui lui parle comme ça. « Azy b'bé, tu danse ? » Elle grogne, elle secoue la tête et décline l'invitation au point de quitter la piste pour aller au buffet se concentrer sur les crevettes et les macarons par la suite mais l'étudiante est poursuivit par cet ivrogne qui ne semble pas vouloir la lacher. Mais elle sourit, même dans ce genre de situation elle garde le sourire. « Je ne suis pas intéressée, vas draguer ailleurs ou rentre chez toi, ça vaut mieux. » Elle devrait s'énerver là au moins, lui faire comprendre qu'elle plaisante pas, parce qu'il est tenace, il pose une main sur la hanche d'Abigail qui s'écarte aussitôt en trébuchant pour finalement cogner quelqu'un. « Ho, excusez-moi. » Le sourire, toujours bien que gênée. Elle ne se doute pas une seconde que cet homme masqué n'est autre que son casse-pied de service.



© charney


Revenir en haut Aller en bas


bad boy de la fac, nous sommes impulsifs et bougeons de l'air. On prend aisément notre place

»messages : 273
»crédits : shiya
»amours : célibataire


MessageSujet: Re: all i want is to keep you safe from the cold • aidan   Jeu 4 Avr - 8:16

Je n’avais pas l’habitude d’aller aux bals organisés en ville, pour la bonne et simple raison que je trouvais ce genre d’évènement dépassé. D’une autre époque comme on dit. Je trouvais que c’était fait pour les gens qui ont manqués leur bal de fin d’année du lycée, par les vieux romantiques qui adulent les films d’époque ou encore pour pouvoir avoir une occasion de porter une jolie robe qu’on ne peut porter au quotidien parce que c’est trop chic ou parce qu’on n’a pas de mariage où on est invité. Bon, on s’entendra pour dire que si je me suis décidé à me saper exclusivement pour ce bal-ci, ce n’était pas parce que je voulais porter une jolie robe ! En fait, ce bal était tout simplement différent. Mardi Gras comme thème, ça a la classe de se démarquer du lot et comme je suis un adepte de la Nouvelle-Orléans, la fête d’automne m’a énormément interpellé !

La majeure partie des étudiants du Hampton College y seraient et donc, raison de plus pour y faire une apparition et voir si mes espoirs pour ce bal étaient fondés. J’avais mit le paquet. Toxedo noir, chemise noire et cravate bleue tirant sur le gris, cheveux coiffés-décoiffés et chaussures italiennes bien cirées, je ne pouvais pas être plus à mon avantage. En fait si, mais je ne crois pas que de me présenter nu à cette soirée aurait fait bonne impression.

J’avais prit un taxi, car même si je ne comptais pas me souler la gueule, je n’avais pas envie de conduire ce soir. De plus, j’avais prit une chambre en ville pour éviter de rentrer chez les Ketha après. Pourquoi ? C’est mal connaître les Ketha que de poser cette question ! Ils seront complètement pétés à la fin du bal et se seront probablement battus avec on ne sait qui, donc, d’une humeur massacrante. Soit ça ou j’aurais dû en ramasser quelques-uns ivres-morts en chemin. Ça ne me disait rien. Je voulais la paix.

Dès que j’entrai dans la salle, je laissai mes amis et amies à l’entrée pour me diriger vers le buffet pour un verre. D’un coup d’oeil rapide, je pris le premier verre qui me tomba sous la main. Champagne. Déçu, je goûtai tout de même et fus surprit par sa qualité. Atlanta avait mis le paquet ! J’étais d’humeur morose depuis le début, trouvant la fête jusqu’ici passablement ordinaire, jusqu’à ce que quelqu’un fasse naître un sourire amusé sur mes lèvres.

Abi’. Je ne la connaissais pas tant que ça, mais je passais le plus clair de mon temps à la ‘taquiner’ si je peux qualifier ainsi les piques que je lui lance sans cesse pour voir jusqu’à quel point la miss sourire aime la vie. Jusqu’ici, je l’avais toujours vu sourire au point de faire de l’ombre à mère Theresa. Ce soir, son sourire était forcé et il ne me fallut pas longtemps pour en comprendre la raison. Elle était assaillit, c’est le mot juste, par un tas de gars passablement ivres ou juste simplement cons. Tous sans exceptions n’avaient aucun talent pour aborder une fille lors d’une grande soirée comme celle-ci et carrément aucun talent pour aborder une fille en général.

J’avais envie de rire, mais la scène me faisait un peu pitié. En fait, ça aurait pu se dégrader rapidement. Surtout en regardant qui venaient vers elle. Des perdants, pas de doute là-dessus ! Je n’eu même pas besoin d’aller l’aider, car en fait, elle me percuta sans le faire exprès. Comment aurais-je pu ne pas la reconnaître plus tôt dans la soirée, même avec son masque ? Je comprenais ces pauvres bougres d’avoir voulu son attention. Elle était splendide. Sa robe laissait place à l’imagination et croyez-moi, j’en possède énormément.

Je portais moi-même un masque, qui me cachait entièrement le visage, hormis mes yeux. Le masque était tout simplement noir et attaché par un ruban de satin noir à la nuque. Ça m’amusait de voir les gens se demander qui je pouvais bien être, mais ceux qui me côtoyaient régulièrement pouvaient me reconnaître aisément en étant assez près de moi. Qui possédait des yeux de cette couleur outre moi ? Oui, bien des gens ont les yeux bleu, je le reconnais, mais pas comme les miens. Pas avec ce contour presque noir qui les rend si perçants.

- Mon plaisir. Dis-je tout simplement. Comment être vexé de se faire rentrer dedans par elle ? Le jeune homme, ivre à un point inimaginable, restait là à ne rien comprendre et je me demandai pendant une seconde si je devais le laisser emmerder la demoiselle encore un peu ou si je devais intervenir. En fait, il choisit à ma place avant que j’aie eu vraiment le temps de faire quoi que ce soit.

- Ce soir, toi et moi on fera des étincelles ! Dit-il, impudent qu’il était. Je rie. Pouvais-je en faire autrement ? Puis je m’avançai vers lui et lui sourit de toutes mes merveilleuses dents blanches et parfaites. Vantard ? Ne me connaissez-vous donc pas ?

- Écoute mon vieux... Comment pourrais-je te dire ça sans t’insulter ? Dis-je, penseur... Mais, pourquoi vouloir ne pas t’insulter en fait ? Je vais t’expliquer quelque chose... Tu vas aller voir tes potes et essayer de trouver une fille soûle ou stupide qui n’en aura rien à foutre des stupidités qui sortent de ta bouche et qui ne voudra qu’une chose : trouver n’importe quel gars qui a tout l’équipement nécessaire pour lui faire ce qu’elle veux. Cette demoiselle ici présente, est intelligente et vraisemblablement pas éméchée, donc elle sait ce qui est bon pour elle et ce n’est évidemment pas toi. Toi, t’es une loque humaine, sans offense !

Le mec était abasourdi, la bouche béante et ne semblait pas avoir assimilé tout ce que je venais de lui dire, mais il partit tout de même vers d’autres types aussi perdus que lui, tout au fond de la salle.

- On dirait que tu es en demande ! Chanceuse, va ! Plaisantais-je en me retournant vers Abi’.

_________________

Ne suis-je pas le plus mignon des Cox?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

all i want is to keep you safe from the cold • aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» The world isn't safe for a girl like me. But maybe I'm not safe for the world, either. †
» Yong Tae Sun ? Safe and Sound
» ? SAFE AND SOUND. (gabriel) ? terminée
» Safe and sound [Abandonné]
» You and I’ll be safe and sound ? Bevy
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hampton College ::  :: Fête d'automne-