AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Pensez à lire ce sujet pour prendre connaissance de toutes les nouveautés. Pensez également à reposter vos scénarios avec le nouveau modèle ^^

Partagez | 
 

 Bal de la fête d'automne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



»messages : 70
»crédits : .pinkrocks


MessageSujet: Bal de la fête d'automne   Dim 31 Mar - 10:04




Le bal de la fête d'automne permet de souligner la victoire de mister et miss Atlanta ! Ces deux gagnants en mettent plein la vue avec leur jolies couronnes et leurs habits tout droit sorties d'une époque passée. On a vraiment l'impression d'être en présence d'un roi et d'une reine !

S'y trouve un immense buffet remplis de toutes sortes de bonne nourriture et de boissons alcoolisées ou non. La décoration est en lien avec le thème de Mardi Gras, très coloré ! Plusieurs personnes portent un masque de Mardi Gras pour l'occasion, ce qui rend énigmatique la fête et permet de devoir découvrir qui se cache sous les masques !

L'ambiance est légère et les gens s'amusent bien ! Certains ont peut-être repérés une femme étrange dans le coin gauche de la salle, qui se mêle plus ou moins aux autres. Qui se cache derrière ce masque noir aux plumes toutes aussi sombres ? Sexy dans sa robe d'époque noire et rouge, elle ne laisse personne indifférent...

La fête bat son plein et le DJ fait un excellent travail car la piste de danse est bondée ! De nombreuses tables rondes sont disposées un peu partout pour accueillir les gens et leur permettre de goûter au merveilleux buffet !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


bad boy de la fac, nous sommes impulsifs et bougeons de l'air. On prend aisément notre place

»messages : 175
»crédits : © datura
»amours : célibataire
»études : cinéma


MessageSujet: Re: Bal de la fête d'automne   Dim 7 Avr - 8:39

La vie n’est pas toujours comme à la télé. On doit parfois, voir même souvent, affronter les coups durs et s’y résoudre puisque les fins heureuses arrivent rarement comme on le désire. Bien que je soie jeune, j’ai vécue beaucoup de choses dans ma vie et parfois, j’ai l’impression d’être passée aux côtés de tellement d’expériences que les jeunes doivent vivre que je me sens dépassée par la vie. Je n’ai jamais été invité à un party, je n’ai jamais but d’alcool, je ne suis jamais sortie avec un garçon et, le pire de tout, je n’ai jamais réellement eu d’ami en dehors de ceux que je connais depuis mon enfance. Ceux avec qui je partage tout, sauf notre choix scolaire puisque l’un a redoublé sa dernière année de lycée et le second rêve de devenir metteur en scène. Il s’est donc exilé en Californie, dans une école de cinéma, pour vivre son rêve à fond. Un rêve qui ne m’attire pas plus qu’il faut puisque le mien se résume à faire des études pour avoir un emploie stable et ne pas passer ma vie dans la difficulté comme avec mon père depuis que ma mère est partie.

En cette journée bien spéciale pour certain, mais tout à fait banale pour moi, j’étais étendu sur mon lit à réviser pour un cours lorsque Jaxxon entra en trombe dans la chambre. Apparemment, il était pressé et passablement débordé. Levant les yeux de mon livre de notes, je le regardai s’agiter comme un chien qui en voit un autre. Il ouvrit son armoire en trombe et en passa tout les cintres à la vitesse de l’éclair à la recherche d’un vêtement en particulier qu’il eu tôt fait de trouver. Il extirpa de son armoire un complet noir, une chemise blanche et un nœud papillon. Il l’inspecta un moment avant de le laisser tomber sur son lit. Je laissai tomber un soupir de découragement et roulai des yeux. « Tu te fous de moi! Je savais que tu étais passablement…. Enfin bref, mais le bal ! Tu comptes réellement y aller? » Il me lança un regard chargé de reproches comme lui seul pouvait le faire. « Oh! On range le regard tueur M. Appleby, je m’informe seulement sur le niveau de désespoir que peuvent atteindre les étudiants de nos jours. Sérieusement, le bal de l’automne? Il n’y a rien de plus nul! » Levant les yeux vers moi, il me fixa un moment avant de lâcher : « Tu n’es jamais allée à un bal Jake, comment peux-tu savoir si c’est nul ou non? Et puis, ce que je fais ne te regarde vraiment pas ! » Furieuse, je lui répondis du tact au tact : « Qui a dit que je n’étais jamais allée à un bal? Je suis allée à plein de bal, mais ils étaient tous nuls et finissaient très mal ! » Jaxxon éclata de rire. « Vous mentez très mal Miss Sonaclar. Je paris que vous n’avez même pas le courage de m’accompagner à celui-ci. » « Il n’est pas question que j’y mette les pieds M. Appleby. Vous êtes vraiment puéril à vous chercher une cavalière à la dernière minute, et ne comptez pas sur moi pour vous accompagner. Je déteste les bals ! » Se dirigeant vers la salle de bain, il me lança par-dessus son épaule : « C’est ce que dise toutes les jeunes femmes qui n’y ont jamais été invité par le moindre garçon... » Sur ce, il me laissa planté sur mon lit furieuse et nostalgique. Il était vrai que je n’avais jamais été invité pour le moindre occasion. J’étais condamnée à être seule à jamais. Jaxxon m’énervait, il arrivait trop à décelé tout de moi ce qui me mettait en rogne puisqu’avec lui, je n’arrivais pas à garder cette barrière que j’avais érigée pour me protéger de tout le monde. Avec lui, j’étais vulnérable et cette vulnérabilité m’effrayait.

Une demi-heure plus tard, alors que Jaxxon sortait de la salle de bain, je me tenais bien droite devant lui dans la robe de mariée rétro et toute simple de ma mère. J’avais remonté mes cheveux dans un chignon un peu fou, m’étais légèrement maquillée et avait mis un joli collier bon marché à mon cou. Aussi stupide que je pouvais me trouver, je me sentais tout de même belle dans cette tenue et lorsque le regard s’illumina en se posant sur moi, je me sentis encore plus jolie.

Voilà toute l’histoire qui m’amena ce soir devant les portes de cette salle de réception au bras de Jaxxon. Un masque sur nos visages décelait notre identité à tout le monde, mais je sentais cette dernière protection bien faible lorsque mon ami fit un pas dans la salle me menant à ses côtés…

_________________

gale logan ♔ Quand j'étais petite, ma mère m'a dit que le bonheur était la clé de la vie. A l'école, quand on m'a demandé d'écrire ce que je voulais être plus tard, j'ai répondu "heureux". Ils m'ont dit que je n'avais pas compris la question, je leur ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Bal de la fête d'automne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'automne en mille morceaux!
» "SPLENDEURS D'AUTOMNE"
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» Poêlée du sous-bois et omelette d'automne.
» Le Temps d'un Automne
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hampton College ::  :: Fête d'automne-