AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Pensez à lire ce sujet pour prendre connaissance de toutes les nouveautés. Pensez également à reposter vos scénarios avec le nouveau modèle ^^

Partagez | 
 

 abigail ♦ gardez le sourire, toujours.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité


Invité



MessageSujet: abigail ♦ gardez le sourire, toujours.   Sam 30 Mar - 10:23


ABIGAIL FIONA FERGUSON

« citation - citation - citation - citation »
23 ans ♔ célibataire ♔ aisée ♔ étudiante en psychologie ♔ hétérosexuelle ♔ anglaise ♔ étudiante
mon caractère
Abigail n'est pas le genre de personne qu'on se met à dos. C'est une fille douce et compréhensive qui aime conseiller son prochain sans se soucier de ses propres problèmes. C'est bien ça tout le problème, on ne sait jamais ce qu'elle ressent vraiment, elle a toujours le sourire sur ses lèvres alors on pense que tout va bien chez elle, ce qui devient parfois rapidement énervant. Cependant, elle fait preuve de courage en survivant aux épreuves qu'elle a connu, ou alors, elle fait simplement preuve de lâcheté en ignorant le tout. Abigail est une fille bien, intelligente, sportive, alors malgré tout un caractère bien à elle. C'est une grande optimiste, elle prétend qu'un sourire peut tout arranger mais elle n'est pas si naïve que cela et tente de se convaincre de sa propre devise. Elle n'est pas violente, pas si rancunière mais tout dépend le sujet abordé. Elle ne croit pas au bonheur mais seulement pour elle, elle pense être maudite ou quelque chose comme ça. Avec tout cela, on pense souvent qu'elle est passive alors qu'elle prend sa vie en main, qu'elle survit et résiste à la folie, à la tristesse et à la colère pour toutes les personnes qu'elle peut aider, qu'elle a aider, et qu'elle a connu. Pour les personnes qui croient en elle, pour ceux qu'elle aime. Elle fait de son mieux pour ne rien montrer, mais bien souvent, quand elle est dans son lit cachée sous ses draps, on peut l'entendre pleurer.
à savoir sur moi
Elle ne montre jamais ce qu'elle resent vraiment, elle sourit toujours même quand elle ne va pas bien ♦ Abigail ne croit plus au bonheur, elle a trop perdu pour penser encore qu'elle pourrait être heureuse ♦ Elle est en troisième année de psychologie et elle a redoublé sa seconde année suite à sa baisse de moral ♦ c'est une fille douce et adorable adorant écouter et conseiller les autres ♦ elle ne supporte pas les personnes imbues et superficielles ♦ elle adore le cinéma sauf les films d'amour trop guimauve et les films d'horreur ♦ elle est sociable mais parfois bien discréte ♦ elle ne fume pas et ne boit pas souvent mais quand elle boit, c'est jamais très peu ♦ elle ne supporte pas la présence d'enfant, ça lui rappel celui qu'elle a perdu il y a un an ♦ elle s'est déjà droguée, mais c'est vraiment pas son truc ♦ c'est une fille simple malgré un héritage conséquent ♦
Je me présente, je m'appelle aurore mais on me connait plutôt sous le nom de pseudo et je suis âgé(e) de 23 ans ans. La célébrité que j'occupe sur ce forum est nina dobrev. J'ai trouvé Hampton College sur pub rpg design et je le trouve agréable à l'oeil et en apparence sympa. Pour finir, mot de la fin.


Dernière édition par Abigail F. Ferguson le Sam 30 Mar - 16:37, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Invité



MessageSujet: Re: abigail ♦ gardez le sourire, toujours.   Sam 30 Mar - 10:24


Ma merveilleuse histoire.

    I. princesse, princesse, tu es bien jolie
    --- princesse sarah
Tout a commencé avant sa naissance même. Un homme et une femme, un mariage grandiose à Londres, ville ou les deux jeunes gens d'à peine 20 ans étaient tombés fou amoureux l'un de l'autre après avoir été présentés par leur parents. La jeune femme tombe enceinte quelques temps après leur nuit de noce. D'après les échographies, il s'agissait d'une petite fille et les futurs parents étaient aux anges bien que le père aurait aimé avoir un garçon. C'est le cinq janvier à exactement une heure du matin que la poche d'eau se brisa et qu'il était temps pour la future mère de rejoindre un hôpital rapidement. Dans la salle de travail, elle hurla pendant plus de six heures et finalement, tout était finit. Les médecins étaient inquiets. La mère allait bien, le père ne savait pas quoi dire à celle ci pour qu'elle reste allongée et qu'elle ne panique pas. Le cœur de l'enfant ne battait pas, elle ne pleurait pas, ne bougeait pas. Elle était morte née, elle avait à peine vécue que les médecins annoncé déjà la mort de l'enfant « Abigail.. » C'était le nom que le père a donné pour l'acte de décès mais voilà.. Il faut croire aux miracles, c'est un miracle. C'est au moment ou personne ne regardait, que la jeune femme était seule avec sa fille, blottie contre elle, qu'elle la vit réagir, l'enfant avait bougé ! Le cœur s'était relancé, doucement au point que personne n'avait vu le changement. La mère et le petit bébé ont été synchro pour les pleures. Elle a fondu en larme en hurlant qu'un médecin vienne quand elle l'a entendu pleurer. Les médecins n'ont pas vraiment compris. Ils disent que son cœur devait être très faible, qu'il était possible que la machine ne détectait pas les battements. Mais rassurez vous, elle est bel et bien vivante.. Son nom, Abigail Fiona Ferguson, née le 5 janvier à sept heures du matin, le petit miracle de ses parents.

    II. So crawl inside my head with me. I'll show you how it feels to be to blame like me
    --- schizophrenic conversation, staind
« Abi, tu as finis tes bagages ? » Pourquoi doit-elle quitter Londres ? Pourquoi doit-elle quitter son école, ses amis ? Parce qu'une tante est morte et que l'héritage va à ses parents. Dans l'héritage en question, on parle d'une immense maison. Elle s'en fiche bien, de la maison, elle a dû dire au revoir à Rosie et à Freddy parce qu'elle part pour l'autre coté du pays, une grande ville en Amérique. Pourquoi ? Elle a passé un mois à demander à ses parents pourquoi ils étaient obligés d'y aller, pourquoi elle doit les suivre pour aller là ou elle refuse de mettre les pieds. Le voyage durant longtemps : voiture, avion, voiture.. Elle a bien cru ne jamais retrouver un lit douillé où passer ses nuits parce que bien que la voiture soit confortable, pour dormir ce n'est pas le paradis. Elle arrive finalement sur place, devant l’immense maison blanche et bleu clair ou un homme vêtu d'un costume noir les attendait. Pendant que ses parents signaient les papiers, Abigail passa en revue les pièces, plus grandes qu'elle ne l'aurait crus. Elle se stoppa devant une des chambres, le papier peint était rosé avec des fleurs, les toiles valant surement hors de prix toujours au mur. Plongée dans l'ambiance de la pièce, elle n'entendit pas sa mère arriver et sursauta quand celle ci pose ses mains sur les épaules de la jeune fille. « Tu as choisis ta chambre Princesse ? » Celle-ci, ça sera celle-ci ! Les jours passèrent et elle arriva dans une nouvelle école. Nouvelle vie, plus rien n'était pareil et elle se sentait seule, désespérément seule. A quoi bon recevoir un riche héritage si au final, vous n'avez personne avec qui en profiter ? Pourtant, ce n'était pas le genre de Abi' de faire dans le sociable, elle était timide, réservée, restant principalement dans son coin, même lors des heures de posent. Peu de monde venait lui parler, mais quelqu'un s'est risqué à faire connaissance avec elle, c'était un garçon, grand, brun.. Henry, c'est ainsi qu'il s’était présenté.

    III. s'il est comme je l'attend ou même autrement. Je prend ce qu'il me va
    --- l'amour ne se commande pas, ginie line
« Moi c'est Henry, et toi ? » C'est ainsi que tout à commencé. Autant dire que ce n'était pas du tout la joie lors des présentations, c'est à peine si Abigail voulait vraiment se faire des amis dans ce lycée merdique, loin de tout ce qu'elle aimait. Comment ses parents pouvaient-ils faire comme si tout allait bien dans cette ville où ils ne connaissaient rien ? Elle soupire, finalement elle répondra d'une petite voix. « Abigail. » Au début de leur relation, rien n'était facile, ils ne s’appréciaient pas vraiment, surtout la demoiselle mais au fur et à mesure, ils se sont rapproché pour devenir amis. Ils se racontaient tout, leurs peurs, leurs rêves, leurs envies. Puis peu de temps encore, leur relation a encore évolué, ils se sont regardés dans les yeux et leurs lèvres se sont rapprochées. Leurs yeux se sont doucement fermés puis enfin, ils s'embrassaient. Ils en rêvaient depuis longtemps surement sans qu'ils n'y fassent attention. Aucuns des deux ne se doutait des sentiments plus fort dans leur cœur. « Je t'aime » et leurs lèvres se retrouvèrent par la suite. Ils s'aimaient, si fort, que personne, pas même eux, n'a vu le malheur arriver.
    IV. je bascule à l'horizontal. démissionne ma vie, verticale. ma pensée se fige, animal. abandon du moi, plus d'émoi.
    --- comme j'ai mal, mylène farmer
« Tout ira bien, je te le promet. » Sa mère respectait toujours ses promesses, cependant celle ci, elle ne sut pas la tenir jusqu'au bout. Il y a de cela quelques années, elle a organisé une réunion de famille avec mon père devant un bon repas, que des plats que nous aimions. C'était devenue rare ces derniers temps de passer du temps avec elle, toujours a travailler.. Enfin c'est ce qu'on pensait. « Je.. suis malade.. J'ai.. un cancer. » Elle avait un immense sourire durant tout le repas mais à la fin, quand elle a dit cela, aucun d'entre eux n'a pu retenir ses larmes, pas même Abigail qui devait être forte pour elle. Ils se sont réunit autour d'elle et ils l'ont enlacé jusqu'à ce qu'elle fasse cette promesse. C'était une battante, elle ne se laisserait pas marcher dessus par un vulgaire cancer.. Et pourtant. Son état n'allait pas en s'améliorant, elle ne montrait rien devant eux pour ne pas les voir pleurer surement. Pendant trois ans, elle lutta comme une folle pour rester avec eux puis, plus rien. Sa mère n'était plus là.
    V. Il naîtra d'un trop grand amour qui vit le jour;
    --- un de toi, anggun
« Je suis enceinte » A cette révélation tout était magnifique. Le couple était beau et rayonnant. Ils allaient se marier et enfin ils allaient avoir un enfant mais rien ne fonctionne jamais comme il faut. Trois mois plus tard, on retrouve la petite dame allongée dans le lit conjugal couverte de sang. Quand son père est arrivé paniqué, elle apprit qu'elle avait fait une fausse couche et malheureusement, Abigail ne s'en est jamais remise. Le couple a battu de l'aile et finalement, ils se séparèrent. Henry refuse pourtant catégoriquement, il l'aime et ne veut pas se séparer d'elle si tôt. Mais la perte de leur enfant a chamboulé la vie de la jeune femme. Aujourd'hui encore, elle ne s'en remet pas mais les années passent, elle a reprit ses études et fait en sorte de vivre, de vivre pour ceux qu'elle a perdu.
Revenir en haut Aller en bas


nous sommes d'une discrétion sans borne, mais d'une extrême générosité. le fantôme du bonheur

»messages : 82
»crédits : bazzart
»amours : lonely
»études : médecine


MessageSujet: Re: abigail ♦ gardez le sourire, toujours.   Sam 30 Mar - 12:03

bienvenue!!!!

_________________
chante pour moi mon ange, ta voix est comme le rosignol, elle est la voix de l'âme... © belladone.
chasing Pavement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


nous sommes les plus belles, les meilleures et on obtient toujours ce que l'on veut

»messages : 46
»crédits : unbreakable.


MessageSujet: Re: abigail ♦ gardez le sourire, toujours.   Sam 30 Mar - 13:37

Dobrev

Bienvenue et bon courage pour ta fiche

_________________
Alexy.
Je suis un faux-semblant, un paradoxe, une caricature, un cliché, une ombre. Je suis sadique et sans pité, égoïste et dénué de morale. Je suis cette fille que tu pense connaitre mais qui en réalité t'échappe totalement. Je suis puérile, déprimante et je manque cruellement d'humour. Je m'attache et on s'attache à moi. Il parait que je suis humaine. J'aime sans doute trop les gens. Je ne suis qu'une sombre idiote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité



MessageSujet: Re: abigail ♦ gardez le sourire, toujours.   Sam 30 Mar - 16:20

Merci à vous deux Smile

Et voila, je pense avoir terminée
Revenir en haut Aller en bas


bad boy de la fac, nous sommes impulsifs et bougeons de l'air. On prend aisément notre place

»messages : 175
»crédits : © datura
»amours : célibataire
»études : cinéma


MessageSujet: Re: abigail ♦ gardez le sourire, toujours.   Sam 30 Mar - 18:01

Bienvenue sur le forum
Magnifque présentation! Je te valide ^^

N'oublie pas de réserver ton avatar HERE. Je te laisse faire tes demandes de lien et autres et je t'invite à faire un petit tour dans le sujet des associations et groupes de l'université. Il y a sûrement quelque chose qui pourrait t'intéresser et qui pourrait aider l'évolution de ton perso en rp ! Smile C'EST PAR ICI <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


bad boy de la fac, nous sommes impulsifs et bougeons de l'air. On prend aisément notre place

»messages : 273
»crédits : shiya
»amours : célibataire


MessageSujet: Re: abigail ♦ gardez le sourire, toujours.   Dim 31 Mar - 12:42

Wow ! Quelle magnifique présentation ! et quel magnifique avatar ! Bienvenue sur le forum ! Very Happy J'espère que tu te sentiras chez-vous ici !

_________________

Ne suis-je pas le plus mignon des Cox?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: abigail ♦ gardez le sourire, toujours.   

Revenir en haut Aller en bas
 

abigail ♦ gardez le sourire, toujours.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» On m'a toujours dit qu'il fallait sourire, parce que la vie, elle est belle... L. D. Frot
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Soeur Sourire
» Un sourire démoniaque pour une lumière divine : Lakusas Dreyar
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hampton College ::  :: Dossier d'inscription :: Présentations validées-